Parents ayant perdu leur

enfant unique et/ou tous

leurs enfants

Parents ayant perdu leur enfant unique et/ou tous leurs enfants

L’Association JPV organise des rencontres spécifiques pour les parents ayant perdu leur enfant unique et/ ou tous leurs enfants.

La bénévole qui coordonne depuis de nombreuses années ce groupe résume cette particularité par ces mots : « depuis le départ de notre enfant, entre autres différences, plus jamais nous n’entendons appeler « Papa », « Maman ».
En plus, les parents n’auront jamais la joie d’être grands-parents…
Le couple se retrouve seul face à cette souffrance sans nom.
Heureusement, nous avons trouvé à l’Association des personnes pour nous écouter, nous aider à continuer notre chemin si douloureux ».

 

Ces rencontres spécifiques sont organisées tous les ans depuis 2009 et l’association essaye, dans la mesure du possible, que les week-ends se réalisent au moment de la Fête des Mères.
Lors de ces week-ends, un professionnel (psychologue, psychothérapeute, conférencier…) intervient sur une thématique qui se réfère plus particulièrement à ce vécu commun.
Sur l’antenne de Paris, un petit groupe se réunit régulièrement.

Vos témoignages

Devenir le parent d’un « souvenir » est une épreuve qui isole énormément. Nous étions maman,  papa, et nous ne sommes plus rien. La société nous dépossède de notre statut qui disparaît même sur les papiers administratifs. Derrière le mot ” enfant ” apparaît le mot ” néant “. Ainsi notre enfant,  celui que nous avons tant aimé,  et qui emplit encore le moindre de nos pensées,  de nos gestes,  de notre souffle,  cet enfant est devenu le néant. Quelle abominable réalité!

Alors, lorsqu’un week-end de rencontre a été organisé par JPV pour ces parents si douloureusement privés de leur autorisation à évoquer celui qui fut et qui n’est plus,  alors, oui, je m’y suis inscrite comme on s’accroche à une bouée de sauvetage. Et j’y ai trouvé ce que j’attendais. Un lieu où on se sent accueilli, respecté dans notre souffrance,  nos mots ou nos silences.  Un lieu où on peut se raconter,  ou pas,  selon l’instant ou l’envie.  Un groupe où on crée des liens invisibles avec ceux qui vivent la même chose,  et que l’on sait désormais qu’ils existent,  même si c’est à l’autre bout de la France. 

Alors j’y retournerai  pour la rencontre qui a lieu en  juin 2023, oui, le cœur plus léger que l’année dernière,  car cette année,  je ne vais pas seulement aller dans un lieu où je vais pouvoir parler de mon enfant. J’y vais aussi pour y retrouver mes amis de souffrance. Merci beaucoup pour cette initiative. 

Et peut-être que vous qui lisez mes mots, ferez peut-être un jour partie de ces amis de cœur,  si la vie nous permet un jour de nous rencontrer. 

 

Les événements de l’association à venir

Voir les prochains évènements

Nous contacter

Notre formulaire