?

Espace bénévoles

Documents administratifs

Dissolution Antenne et constitution d’une Section : Télécharger

Correspondant règles et fonctionnement : Télécharger

Les statuts : Télécharger

Le livret des responsables : Télécharger

Règlement intérieur : Télécharger

Documents comptables

Bulle No3 : Télécharger

Abandon autres frais annuels 2023 Document 3 : Télécharger

Notes de frais occasionnels 2024 : Télécharger

Courrier Abandons frais bénévoles 2023 : Télécharger

Abandon de frais occasionnels 2023 : Télécharger

Abandon frais annuels 2023 – Déclaration Document 1 : Télécharger

Abandon frais annuels 2023 – Frais de déplacement et hébergement Document 2 : Télécharger

Bulletins d’inscription aux diverses activités de l’association

Bulletins d’inscription week-end spécifique mai 2024 à Pomeys  : Télécharger

Bulletin d’inscription formation à l’écoute niveau 1 à Brive : Télécharger

Bulletin d’inscription formation à l’écoute niveau 1B à Epernon :Télécharger

Boite à outils

Intervenants possibles : Télécharger

Affiche de présentation JPV  : Télécharger

Les formations

Parmi les associations qui accompagnent les parents et les frères et sœurs endeuillés, l’Association Jonathan Pierres Vivantes a une spécificité primordiale : elle confie exclusivement cet accompagnement à d’autres parents ou frères et sœurs endeuillés.
Cette particularité a pour corollaire de rendre obligatoire une formation pour ces personnes endeuillés qui doivent être préparées à ces missions essentielles que sont l’accueil et l’écoute d’autres parents endeuillés : « Une meilleure connaissance de soi-même est nécessaire, un apprentissage à l’Ecoute est indispensable pour l’accueil des nouveaux. »

L’Institut Français de Psychosynthèse
assure depuis l’origine cette formation.
Il met en place pour les bénévoles des stages en week-end et selon 3 étapes :

Niveau 1 L’ECOUTE : la découverte
Avant d’aller à l’écoute de l’autre, il faut apprendre à se connaître, se découvrir. Apprendre aussi à se recentrer, se concentrer afin de pouvoir être plus disponible et attentif à l’autre.
C’est aussi apprendre à prendre du recul afin d’éviter d’être « submergé » par l’autre et, d’une manière plus générale, apprendre à reconnaître et à éviter les principaux obstacles à l’écoute.
Cette phase peut durer une ou deux sessions selon le cheminement de chaque participant.

Niveau 2 L’ECOUTE Approfondissement.
Mise en œuvre d’une écoute de qualité en approfondissant le travail sur l’attention et la concentration en permettant aux participants de mettre en commun leurs expériences de l’accueil et de l’écoute avec l’aide de l’analyse des formateurs.

Niveau 3 Le groupe de partage et d’entraide.
Approfondissement de l’écoute et gestion de groupe de partage et d’entraide.
Formation spécifique à la gestion d’un groupe de partage et d’entraide. Apprendre à mener une réunion, à encadrer les intervenants, à donner de la place à ceux qui ne prennent pas la parole, à intervenir personnellement et de façon pertinente, le tout dans une durée fixée au préalable et de façon à ce que chacun puisse se sentir entendu et reconnu.

Supervision, analyse de la pratique
Pour les parents, frères et sœurs, écoutants qui ont suivi les formations de base ci-dessus et qui pratiquent régulièrement l’écoute, il est fortement conseillé de se faire accompagner en équipe par un professionnel de la région pour une « analyse de la pratique ». Ceci afin d’affiner ses capacités d’écoute et de réfléchir sur des entretiens qui ont parus difficiles et déstabilisants avec l’éclairage d’un psychologue.

Les parents en deuil ont besoin des autres !

Bien qu’ils ne soient pas faciles à vivre, ils aimeraient rencontrer de la compréhension de leur entourage, ils  en ont besoin.

Voici, tirés de la Lettre aux Amis Compatissants du Canada – section du Québec- quelques-uns de leurs souhaits.

Souhaits

1 – J’aimerais que vous n’ayez pas de réserve à prononcer le nom de mon enfant mort, à me parler de lui. Il a vécu, il est important encore pour moi ; j’ai besoin d’entendre son nom et de parler de lui. Alors ne détournez pas la conversation.

2 – Si je suis ému(e), que les larmes m’inondent le visage quand vous évoquez son souvenir, soyez sûr que ce n’est pas parce que vous m’avez blessé(e). C’est sa mort qui me fait pleurer, il me manque !

Merci à vous qui m’avez permis de pleurer ! car chaque fois mon cœur guérit un peu plus.

3 – J’aimerais que vous n’essayez pas d’oublier mon enfant, d’en effacer le souvenir chez vous en éliminant sa photo, ses dessins ou d’autres cadeaux qu’il vous a faits.

Pour moi, ce serait le faire mourir une deuxième fois.

4 – Etre un parent en deuil n’est pas contagieux, ne vous éloignez pas de moi.

5 – J’aimerais que vous sachiez que la mort d’un enfant est différente de toutes les autres pertes : c’est la pire des tragédies. Ne la comparez pas à la perte d’un parent, d’un conjoint ou d’un animal.

6 – Ne comptez pas que dans un an je serai guéri(e) ; je ne serai jamais ni ex-mère/père de mon enfant décédé, ni guéri(e). J’apprendrai à survivre à sa mort et à revivre malgré ou avec son absence.

7 – J’aurai des « hauts » et des « bas ». Ne croyez pas trop vite que mon deuil est fini ou au contraire que j’ai besoin de soins psychiatriques.

8 – Ne me proposez ni médicaments, ni alcool ; ce ne sont que des béquilles temporaires. Le seul moyen de traverser le deuil, c’est de le vivre. Il me faut accepter de souffrir avant de guérir.

9 – J’espère que vous admettrez mes réactions physiques dans le deuil. Peut-être vais-je prendre ou perdre du poids, dormir comme une marmotte ou devenir insomniaque. Le deuil rend vulnérable, sujet aux maladies et aux accidents.

10 – Sachez aussi que tout ce que je fais et que vous trouvez un peu fou est normal pendant un deuil.

La dépression, la colère, la culpabilité, la frustration, le désespoir et la remise en question des croyances et des valeurs fondamentales sont des étapes du deuil d’un enfant. Essayez de m’accepter dans l’état où je suis momentanément, sans me froisser.

11 – Il est normal que la mort de mon enfant remette en question mes croyances et mes valeurs. Laissez moi remettre ma religion en question et retrouver une nouvelle harmonie avec mon Dieu sans me culpabiliser.

12 – J’aimerais que vous compreniez que le deuil transforme une personne. Je ne suis plus celle/celui que j’étais avant la mort de mon enfant et je ne le serai plus jamais. Si vous attendez que je redevienne comme avant, vous serez toujours frustré.

Je deviens une personne nouvelle avec de nouvelles valeurs, de nouveaux rêves, de nouvelles aspirations et de nouvelles croyances.

Je vous en prie, efforcez-vous de refaire connaissance avec moi ; peut-être m‘apprécierez-vous de nouveau.

13 – Le jour de l’anniversaire de mon enfant et celui de son décès sont très difficiles à vivre pour moi, de même que les autres fêtes et les vacances. J’aimerais qu’en ces occasions vous puissiez me dire que vous pensez aussi à mon enfant. Quand je suis tranquille et réservé(e), sachez que souvent je pense à lui ; alors ne vous efforcez pas de me divertir.

(imprimer ce texte) :Disponible ici

S’informer et se ressourcer

Les poèmes

Voir le carré bleu “Nous ressourcer”

Livres de référence

Voir le carré bleu “Nous ressourcer”

Les événements de l’association à venir

Voir les prochains évènements

Nous contacter

Notre formulaire